Bruno Schulz


Pour le projet de la République des rêves, Béatrice Algazi parcourt en 2011 les villes de Pologne et d’Ukraine où Bruno Schulz vécu, notamment sa ville natale, Drogobycz, où elle récolte sensations et et traces de son existence. Elle renouvelle cette épopée en 2012 pour célébrer les 70 ans de sa mort lors du festival biennal Schulz.


Bruno Schulz, auteur et artiste polonais, est né le 12 juillet 1892, dans une famille juive de commerçants d’étoffes, à Drogobycz en Galicie, province qui fera partie de la Pologne et aujourd’hui de l’UkraineIl étudie les beaux-arts, l’architecture et s’établit en tant que professeur de dessin dans sa ville natale en 1924 où il expose ses oeuvres. Plus tard, Bruno Schulz se met à écrire, deux recueils de nouvelles, Les Boutiques de cannelle (1934), trois ans après Le Sanatorium au croque mort et un roman Le Messie, dont le manuscrit est détruit pendant la guerre. Dans sa ville occupée par les allemands, Bruno Schulz est tué le 19 novembre 1942, d’une balle tirée par l’officier nazi Karl Günther.

Les nouvelles de Bruno Schulz tracent son autobiographie imaginaire qu’il évoque comme “une généalogie mythique”. Au centre se trouve  le personnage de Joseph dont la réalité quotidienne est mêlée à une dimension onirique sans véritable frontière. L’auteur plonge son double dans un enchaînement d’images sensorielles en marge du temps, une féerie sombre et baroque où tout est possible.

Jacob son père, atteint d’une maladie mystérieuse, brode un monde absurde au cours de maintes expérimentions scientifiques et magiques. Possédé par ses impulsions, il est totalement en jeu cette autre sphère qu’il se crée.

Dans leur maison, dans leur ville, le père et le fils, seul et chacun à sa manière transforme le monde, inventant de nouvelles vies aux choses inanimées, aux gens, à la matière, à la nature. Ils sont séparés dans deux réalités dégradées où se tissent des liens visibles et invisibles, nous révélant la cartographie de leurs mondes intimes.



Quelques traces du voyage à Drogobycz, Ukraine. Août 2011